Meetings Canada

News

Définition du professionnel de la réunion

Pour que notre industrie puisse se développer, nous devons nous tenir au courant de ses progrès et nous avancer en tant que chefs de file.


Pour que notre industrie puisse se développer, nous devons nous tenir au courant de ses progrès et nous avancer en tant que chefs de file. Par Susan Radojevic, nov.-déc. 2007

Après avoir passé la journée avec ma nièce de sept ans il y a quelque temps déjà, j’ai eu un de ces moments ‘ah ha’. Nous étions dans le parc, et elle me dit soudain que lorsqu’elle serait grande, elle allait être présidente de sa propre compagnie. Je lui ai rappelé qu’elle aurait besoin d’acquérir de l’expérience d’abord, et sa réponse fut : « Pourquoi donc ? Je vais tout apprendre à l’école ». Et l’idée a commencé à mûrir en moi à l’effet qu’il existe une nouvelle race de professionnels de la réunion en ce monde.

Nous, les vétérans de l’industrie, avons généralement débuté dans des postes de premier échelon dans un hôtel ou dans une agence de voyages. Ou bien nous étions des administrateurs de société qui ont été arbitrairement assignés à la fête annuelle. L’objectif central de notre travail était la planification, et nous avons appris sur le tas en créant, en brisant et en réécrivant les règles au fil du temps. Nous devrions être fiers de nos réalisations. Au cours des deux récentes décennies, nous avons transformé l’industrie des réunions, de tâche secondaire qu’elle était, en une industrie professionnelle multimilliardaire.

Mais prendre du galon comme professionnel de la réunion dans le monde d’aujourd’hui requiert plus que de l’expérience et des compétences en survie et en logistique. Le plus souvent, la capacité de comprendre, d’apprécier et de contribuer aux affaires et à la commercialisation d’une organisation est ce qui définit le rôle du professionnel de la réunion. Qui est le plus susceptible de répondre à cette demande croissante ? Vous l’avez deviné – ce sont ces jeunes frais émoulus de l’école.

ÉDUCATION
L’historien et écrivain Will Durant a fait remarquer : « L’éducation est la transmission de la civilisation ». Le Manuel des données prévisionnelles du ministère américain du Travail constate que la proportion de professionnels de la réunion « possédant un baccalauréat augmente parce que le travail et les responsabilités deviennent plus complexes, incitant les employeurs à préférer les travailleurs et travailleuses possédant un niveau de scolarité plus important ».

La multitude émergente des jeunes professionnels de la réunion possède un énorme avantage que nous, les vétérans, n’avons jamais eu – l’accès à un niveau de scolarité qui dispense la profondeur de connaissances nécessaire pour réussir dans l’industrie des réunions. Les programmes de niveau universitaire tels que le Certificat en gestion des événements de Ryerson permettent aux étudiants et étudiantes de lancer leur carrière. Le programme offre de la formation en logistique, mais se concentre sur le développement d’une connaissance de base générale stratégique. Un des cours, en meilleures pratiques en matière de gestion d’événements, comprend de la formation sur la façon de mener une évaluation exhaustive des besoins et une étude de faisabilité, l’identification et la priorisation des buts et objectifs et l’intégration des événements corporatifs à la stratégie de marketing du client. De toute évidence, cette génération ne compte pas passer trop de temps de carrière sur les échelons inférieurs de l’échelle du succès.

SAGESSE
Mais une bonne éducation apporte de la connaissance, et non de la sagesse. Et c’est là où les gens de notre âge et de notre expérience entrent en jeu. Si nous voulons que notre industrie continue de se développer, nous devons rester à l’affût de ses progrès et nous affirmer en tant que mentors et leaders. Meeting Professionals International (MPI) offre un Certificat en gestion de réunions (CMM – Certificate in Meeting Management) en complément de la désignation professionnel de la réunion (CMP – Certified Meeting Professional). Le CMM est destiné aux membres permanents de l’industrie des réunions et se concentre sur les initiatives stratégiques et les prises de décisions administratives, éléments de plus en plus vitaux pour l’avenir des professionnels de la réunion.

Le gourou à succès Ben Sweetland déclare : « On ne peut tenir le flambeau pour éclairer le sentier d’un autre sans éclairer le sien ». Des initiatives telles que le Programme des jeunes leaders de la Society of Incentive Travel Executives (SITE) offrent d’excellentes possibilités tant aux mentors qu’à ceux qui continuent d’apprendre. Le programme de la SITE fournit aux jeunes gens des occasions de réseautage, et sa mission est de combler l’écart générationnel et créer de solides leaders pour l’avenir. Les stages, tels que ceux requis par le programme de Ryerson, offrent aux vétérans d’expérience des possibilités additionnelles de manifester du leadership. Selon MPI, les étudiants et étudiantes représentent le segment à la croissance la plus rapide des effectifs de MPI – 48 p. 100 en 2006/2007 – rendant cette industrie cruciale au point de vue démographique pour les années à venir.

Les jeunes pousses d’aujourd’hui sont les pros de demain. Si la génération expérimentée tient haut le flambeau et éclaire la voie de la nouvelle, l’avenir de notre industrie sera très brillant.

Voilà, en somme, mon dernier mot. Ce fut très agréable et j’apprécie vraiment d’avoir eu le privilège de partager mes observations et mes points de vue avec vous. Et merci de partager les vôtres avec moi !

– Susan Radojevic est présidente, stratèges pour la consolidation des réunions, The Peregrine Agency Ltd.



Print this page




Have your say:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*