Meetings Canada

News

Tendances 2008 dans les voyages-motivation

La magie des voyages-primes, ou voyages-motivation - amener vos gens à un endroit où ils ne sont jamais allés en transportant l'entreprise à un endroit où elle n'est jamais allée.


La magie des voyages-primes, ou voyages-motivation - amener vos gens à un endroit où ils ne sont jamais allés en transportant l’entreprise à un endroit où elle n’est jamais allée. Par Sandra Eagle, Market Report, jan.-févr. 2008

Sonia Kurmey regardait sa montre et se sentait un peu inquiète alors qu’elle attendait dans l’entrée du Playa Conchal Resort. Environ 20 membres du groupe du voyage-motivation avaient quitté l’hôtel de villégiature au début de la matinée pour un tour de véhicule tout-terrain dans l’arrière-pays du Costa Rica, une des nombreuses options du voyage-motivation de l’an dernier.  Il était 17 h 00 et le groupe avait déjà une heure de retard.  Imaginez la surprise de Sonia quand le convoi arriva quelques minutes plus tard, couvert de boue de la tête aux pieds, racontant avec enthousiasme comment c’était la meilleure journée qu’ils avaient passé, à cahoter sur les sentiers de montagnes, à rouler sur les plages sablonneuses et à s’arrêter devant une hutte de plage pour casser la croûte.  Leur aventure les avait tellement impressionnés qu’ils en avaient perdu la notion du temps.

Pour Sonia Kurmey de Toronto, présidente de Touchstone Travel & Promotions Inc., qui avait organisé le voyage, cette histoire illustre parfaitement l’esprit qui doit animer un voyage-motivation de groupe. « Essentiellement, un voyage-motivation d’employé est pour moi un voyage qu’un individu ne voudrait pas ou ne pourrait pas organiser pour lui-même ».  Ce groupe particulier, affirme-t-elle, était d’un assez jeune âge – 20 à 40 ans – qui souhaitait vivre une expérience plus physique et avait opté pour un environnement plus sauvage.  Les 20 gagnants du voyage-prime et leurs conjoints se sont envolés pour une semaine au Paradisus Playa Conchal Resort.  « Une autre activité consistait à faire du rappel en pleine jungle.  Ils voulaient quelque chose de grisant, ils l’ont eu », ajoute-t-elle.
Sur ce voyage, repousser les frontières personnelles faisait partie de l’attrait du voyage-motivation.  Pour une entreprise, dans l’ensemble, l’effort visant obtenir des sommets en matière de rendements de ventes n’est qu’une partie du programme d’incitatifs.  Avec l’émergence de la pénurie de main-d’œuvre imputable au départ des baby-boomers, retenir les bons employés au moyen d’un objectif d’incitation atteignable devient une composante nécessaire du programme de prime au rendement.  Les employeurs ont besoin de réfléchir à la façon de créer un environnement dans lequel les gens veulent travailler, sont motivés à travailler et sont reconnus et récompensés pour les résultats de leurs efforts.

Pour Jeffrey Charles, représentant des ventes chez Reward Worldwide, dont le siège est à Mississauga, Ontario, rappeler aux clients ce que le voyage peut accomplir est une partie importante de son travail. « Un voyage vous façonne en tant qu’individu, vous apprenez à connaître une culture différente et repoussez vos frontières personnelles. C’est là que la magie de notre métier entre en jeu – repousser les frontières commerciales est une recette pour la croissance personnelle ».  Charles, qui est de la génération Y, dit que sa génération est un animal d’une autre trempe. « Un voyage est la récompense ultime, mais ce doit être quelque part où je n’irais jamais par moi-même »

QUI ET POURQUOI
L’équipe des ventes aux entreprises, on n’en sera pas surpris, est toujours le meilleur concurrent en lice pour un programme d’encouragement d’entreprise.  Les membres d’équipes non liées à la vente comptent pour 30 p. 100 de l’agencement, tandis que les concessionnaires/courtiers/agents et distributeurs comptent pour 14 p. 100.  Au cours de l’année dernière, 27 p. 100 des répondants disent que leur entreprise a changé sa philosophie pour inclure plus de personnel non lié à la vente.

Si on se base sur les résultats du Rapport sur le marché de cette année, 21 p. 100 des répondants d’entreprise indiquent que les voyages-motivation de groupes sont actuellement offerts aux employés les plus performants et que l’avenir immédiat du voyage-prime demeure solide.  Les planificateurs tiers sont optimistes à propos de la tendance pour l’année qui vient, alors que 40 p. 100 disent que les voyages-motivation pour récompenser leurs clients vont augmenter, comparé à 20 p. 100 pour leurs homologues d’entreprise.  Les planificateurs tiers s’attendent à une moyenne d’environ 11,1 voyages cette année, comparé à 9,3 en 2007, tandis que les planificateurs d’entreprises planifieront en moyenne 3,3 voyages en 2008.

ENDROITS CHAUDS
Comme pour les années précédentes, les Caraïbes auront la meilleure cote comme destination de voyage-motivation au cours des 24 prochains mois, avec 22 p. 100 pour les entreprises et 45 p. 100 pour les planificateurs tiers.  Mexico se démarque avec ses 18 p. 100 pour les entreprises et 41 p. 100 pour les planificateurs tiers, tandis que l’Europe est une destination de choix pour 10 p. 100 des entreprises et 35 p. 100 des répondants tiers.  Alors que 6 p. 100 des répondants d’entreprise utiliseront l’option croisière en 2008-2009, il y a un énorme pic de 27 p. 100 chez les planificateurs tiers qui optent pour la haute mer dans leur agencement de voyages-motivation au cours des deux prochaines années.

Albert Vandermey, cadre supérieur, prospection de clientèle chez World Wide Meetings & Motivation qui a son siège à Toronto, planifie deux croisières dans les Caraïbes cette année.  Une partira de San Juan, Puerto Rico pour des escales telles qu’Aruba, Curaçao, St-Martin et St-Thomas.  L’autre est une croisière de quatre nuits en partance de Miami.

L’intérêt accru pour la croisière est dû à plusieurs facteurs, affirme-t-il.

« Sur le plan purement financier, c’est le programme le plus abordable qu’on puisse mettre sur pied. Et les navires eux-mêmes continuent d’évoluer. Il y a tellement de choses à faire à bord que certains croisiéristes passent plus de temps en mer simplement à faire profiter de ce qu’il y a à bord.  Ceux qui adorent faire la fête peuvent danser toute la nuit ou monter dans un ring de boxe véritable avec leçons complètes et tout.  Sur le Liberty of the Seas (appartenant à la Royal Caribbean Line), les passagers peuvent véritablement surfer dans la piscine à vagues. Au cours des cinq ou six dernières années, les navires ont changé de façon incroyable.  C’est littéralement ce qu’il y a de plus nouveau et de meilleur.  Et une fois que vous êtes à bord, il n’y a pas de dépenses supplémentaires ».

Ici au pays, Toronto,
l
a région de Niagara, Vancouver, les Laurentides, Banff, le lac Louise, Whistler et la ville de Québec seront utilisés comme destinations de voyages-primes tant par les entreprises que par les planificateurs tiers au cours des 24 prochains mois.

Stateside, San Francisco/Napa Valley sont en tête de liste de prévision pour les voyages-motivation, à 24 p. 100 pour les entreprises et 32 p. 100 pour les planificateurs tiers.

Sur le plan des chiffres, 22 p. 100 des entreprises et 11 p. 100 des planificateurs tiers ont dépensé entre 2 000 $ et 2 499 $ par participant l’an dernier, tandis que 20 p. 100 des entreprises et 14 p. 100 des planificateurs tiers ont dépensé entre 4 000 $ et 5 000 $ par personne.

Pour l’avenir, les répondants d’entreprise disent qu’ils s’attendent à une réduction totale de leur budget de 580 300 $ à 464 800 en moyenne en 2008. Les répondants tiers estiment que leurs budgets vont augmenter d’un budget total moyen de 536 000 $ en 2007 à 594 000 $ l’an prochain.

La taille moyenne d’un groupe du voyage-motivation, selon les planificateurs d’entreprises, est en train de diminuer, passant de 360 en 2006 à 169 en 2007 et à une prévision de 163 personnes en 2008. Les planificateurs tiers ont passé d’une taille moyenne de groupe de 309 en 2006 à 198 en 2007. En prévision de 2008, ils s’attendent à ce que ces chiffres rebondissent à une moyenne de 244 participants par groupe.

FAITS SAILLANTS DU SONDAGE
20 p. 100 des planificateurs d’entreprise et 40 p. 100 des planificateurs tiers affirment que les voyages-primes vont augmenter en 2008.

Les répondants d’entreprise estiment que la taille moyenne d’un groupe de voyage-motivation en 2008 sera de 163 personnes. Pour les répondants tiers, la taille moyenne d’un groupe de voyage-motivation sera de 244 personnes.  

En 2007, 22 p. 100 des planificateurs d’entreprise ont dépensé entre 2 000 $ et 2 449 $ par participant pour un programme d’encouragement et 20 p. 100 ont dépensé entre 4 000 $ et 5 000 $ par participant.

27 p. 100 des planificateurs tiers affirment qu’ils utiliseront la croisière pour les programmes de voyages-motivation durant les prochains 24 mois, tandis que
25 p. 100 envisagent la croisière comme voyage-motivation au cours des 24 prochains mois. 

62 p. 100 des planificateurs d’entreprise incluent toujours ou habituellement une réunion d’affaires durant un voyage-motivation.

57 p. 100 des clients de tiers offrent le voyage-prime comme outil de motivation.

27 p. 100 des répondants d’entreprise disent que leur compagnie a changé sa philosophie pour inclure plus de personnel non lié à la vente dans les récompenses de motivation.

(Source : M&IT magazine 2008)
Sandra.eagle@mtg.rogers.com



Print this page




Have your say:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*